Généralités

L’année 1876 est une année charnière dans la philatélie avec les nouvelles émissions au type Sage qui vont perdurer jusqu’en 1900. L’année 1873 marque également l’arrêt de l’usage des oblitérations par losanges gros chiffres (GC) au profit des cachets à date (CAD).


La Paix et le Commerce s’unissant pour régner sur le monde est une allégorie figurant sur une série de timbres français d’usage courant, connu également sous les appellations Paix et Commerce et type Sage ; ce dernier nom d’après leur dessinateur jules-Auguste Sage.
Les timbres ont été gravés par Louis-Eugène Mouchon pour une impression en typographie.
Le sujet est l’alliance des allégories de la Paix (une femme portant un rameau d’olivier) et du Commerce (rappelant le dieu grec Hermès) se tenant la main au-dessus d’un globe terrestre. Outre les mentions «POSTE» en haut et «REPUBLIQUE FRANÇAISE», la valeur faciale figure dans un grand rectangle cachant une partie du globe.
Les premiers timbres de cette série furent émis en 1876. Ils remplacèrent les timbres du Second Empire (effigies de Napoléon III) et les Cérès réémises en 1871. Des impressions de nouvelles valeurs eurent lieu jusqu’en 1900. L’impression de certains timbres Sage s’effectuait en deux fois : un premier passage pour la couleur de fond et un second pour le dessin.
Ces timbres constituent la première série régulière à ne pas avoir été imprimée par Anatole Hulot, congédié par l’administration des postes en juin 1876. De janvier 1876 à 1895, ils sont réalisés dans l’imprimerie parisienne de la rue d’Hauteville, sous la responsabilité de la Banque de France, puis sous celle des postes qui rachètent le matériel et les locaux. De 1895 à 1900, ils sont les premiers sortis de l’imprimerie du boulevard Brune, au sud de Paris.

Les philatélistes distinguent deux types principaux et assez faciles à identifier du type Sage. Ils sont repérables par la position de la signature « J A SAGE INV » sous la cartouche contenant «REPUBLIQUE FRANÇAISE»
Le graveur (Étienne Mouchon) avait donné comme consigne de mettre la lettre N de INV sous le U de REPUBLIQUE. Mais le poinçon fut cassé lors de la trempe. Lors de la réparation, la signature fut gravée à nouveau et déplacée, le N se situant sous la lettre B. Un autre poinçon fut également fabriqué (conforme aux spécifications initiales). Enfin, le premier fut également retouché en 1898. On distingue donc finalement 3 types :

  • le type 1 avec le N sous B
  • le type 2 avec le N sous U
  • le type 3 avec le N sous B

Pour les collectionneurs, l’identification des types est importante, car elle modifie considérablement la cote des timbres. Les émissions des timbres au type Sage se sont échelonnées entre 1876 et 1899.

 

Sage 25c (type 1) outremer sur bleu pâle

 Émis le 7 mai 1876, le premier timbre Groupe allégorique Paix et Commerce Type Sage 25 centimes outremer de type I (N sous B) fut déssiné par Jules-Auguste Sage et gravé par Louis-Eugène Mouchon. Ces timbres sont imprimés en typographie.
Il existe tout de même 2 sous-type d’impression. Type IA avec une impression irrégulière, issu de planche mosaïque assemblée et la type IB avec une impression nette très proche du type IIA, issu de planche d’impression fine modifiée.
Le tirage fut de 75 000 000 de timbres environ. La date officielle de retrait sera décidée en 1877 malgré la continuité de la production jusqu’en 1880. Une réimppression (Granet) sera émise en 1887 d’un bleu laiteux.
Mouchon n’était pas satisfait de la qualité obtenue pour les vignettes émises au type 1. Pensant que le poinçon primitif brisé donnerait de meilleurs résultats, il utilisa des empreintes du poinçon original prises avant l’accident pour fabriquer de nouvelles matrices. Elles ont été utilisées dès que de nouveaux tirages étaient nécessaires pour approvisionner les stocks, sans toutefois apporter d’amélioration remarquable à la qualité des tirages.
En fait, aucun de ces deux poinçons n’a jamais été officiellement adopté.
Le seul poinçon officiellement validé sera un autre poinçon refait. Le N de INV se trouve sous le B de REPUBLIQUE et les lignes de fond sont plus serrées. C’est le type 3. Il ne sera utilisé que pour la dernière émission.

1876 à 1878 (Dans l’ordre du catalogue Yvert & Tellier – Arthur Maury)

Pour une raison de simplification des données et de lecture, je préfère suivre le catalogue Yvert & Tellier ou celui de Arthur Maury par année d’émission.
Les collectionneurs connaisseurs et spécialistes pourront visiter le site de M. Hervé Cantineau très fourni et très documenté http://rvcantineau.free.fr/ sur les différents types et nuances du timbre de type Sage.
A noter un non-émis le 20 c. bleu (tirage 14 100 000 exemplaires) pour usage prévu de lettres en vue d’un changement de tarif qui n’a pas eu lieu. Les stocks furent détruits le 24 février 1880. On recense qu’une seule lettre connue.

 Y & T N°: 61 – 62 – 63 – 64 (1c.Vert – 2c. Vert – 4c. Vert – 5 c. Vert) N sous B Type I. (Collection personnelle)
 Y & T N°: 65 – 66 – 67 – 68 (10c.Vert – 15c. Gris – 4c. Vert – 20c. Brun-lilas) N sous B Type I. (Collection personnelle)
 Y & T N°: 69 – 70 – 71 – 72 (30c. Brun clair – 40c. Rouge-orange – 75c. Carmin – 1 f. Bronze) N sous B Type I. (Collection personnelle)
 Y & T N°: 74 – 75 – 76 – 77 (2c. Vert – 5c. Vert – 10c. Vert – 15c. Gris) N sous U Type II. (Collection personnelle)
 Y & T N°: 78 – 75 – 79 – 80 (25c. Outremer – 25c. Bleu – 30c. Brun-Jaune) N sous U Type II. (Collection personnelle)
 Y & T N°: 81 – 82 (75c. Rose – 25c. 1 f. Olive clair) N sous U Type II. (Collection personnelle)

Plan du site