ANNEE 1914

La Première Guerre mondiale dura de 1914 à 1918 . Ce fut le premier conflit couvrant plus de la moitié de la Terre, d’où le nom de « guerre mondiale ». Cependant, antérieurement au début de la Seconde Guerre mondiale , on appelait cette guerre « la Grande Guerre », « la Guerre des Guerres » ou la « Der des Ders » On dit que les guerres ont des raisons futiles et des causes profondes . Il existe de nombreuses causes au déclenchement de la Première Guerre mondiale et rétrospectivement, elle paraît inévitable. Cependant, plusieurs fois, le déclenchement de la guerre avait pu être évité (épisode de la canonnière d’Agadir , nombreux incidents de frontières franco-allemands, nombreuses guerres des Balkans sans conséquences sur le reste du monde). Peu de timbres sont émis pendant cette période. On notera cependant l’apparition du premier timbre surtaxé au profit de la croix rouge et des timbres pour venir en aide aux orphelins de guerre.

 Y & T N°: 146 – 147 « 5c. s. 10c. Rouge foncé, 10c. s. 5c. Rouge ».(Collection personnelle)

ANNEE 1917 : Au profit des orphelins de guerre

Ces timbres de 1917 sont les premiers timbres commémoratifs de France.
Pendant le mois d’août, conformément à un décret du 22 février 1916, sont émis sept timbres à surtaxes au profit des orphelins de la guerre des employés des Postes et des Télégraphes. Sur le 2 c + 3c, une veuve en noir et portant un bébé visite un cimetière suggéré par deux croix plantées dans le sol. Le 15 c + 10 c gris et le 25 c + 15 c bleu montre une femme labourant un champ à l’aide de deux chevaux. Sur le 35 c + 25 c bicolore, est visible une scène de tranchée, sans soldat visible ; le drapeau français flotte au vent, la légende porte les mots « honneur » et « patrie ». Le 50 c + 50 c est illustré de la statue du Lion de Belfort, symbole de la résistance de l’armée pendant la guerre de 1870. Le 1 F + 1 F rose et le 5 F + 5 F bleu représentent la Marseillaise du sculpteur François Rude, de son vrai titre Départ des volontaires de 1792 et visible sur l’arc de triomphe de l’Etoile, à Paris.
Il s’agit de la première série de timbres commémoratifs émise en France, c’est-à-dire qui ne soit pas d’usage courant.
Les timbres sont dessinés par Louis Dumoulin et gravés par Léon Ruffé. Ils sont imprimés en typographie en feuille de cent cinquante pour les petits formats (2 c + 3c Veuve au cimetière, 15 c + 10 c Femme au champ et 25 c + 15 c Femme au champ) et de soixante-quinze exemplaires pour les quatre grands formats (35 c + 25 c Tranchée, 50 c + 50 c Lion de Belfort, 1 F + 1 F Marseillaire et 5 F + 5 F Marseillaise).
La série est démonétisée le 31 octobre 1922. À cause des surtaxes importantes, ces timbres ont peu servi sur le courrier.
Les catalogues nomment cette série « Orphelins de la guerre, 1re série » et y inclut le timbre de 5 c + 5 c vert montrant deux jeunes orphelins, émis en 1919 et également démonétisé en 1922. Les deux séries suivantes utilisent les mêmes illustrations, mais les valeurs faciales et des surtaxes varient. La 2e série est émise en septembre 1922. Une 3e série est émise entre décembre 1926 et février 1927.

 Orphelins de guerre – Première série – Yvert & Tellier N°: 148 -149 – 150 – 151 – 152 – 153 – 154 – 155. (Colletion privée)

ANNEE 1918 :

Le 8 août, est émis un timbre de bienfaisance de 15 centimes plus 5 centimes au profit de la Croix-Rouge française. De grand format horizontal, il est composé de piliers et d’arc comme si les deux paysages visibles étaient vu à travers ce décor architectural. À gauche, une infirmière marche vers l’arrière-plan et une autre infirmière.
À gauche, une vue marine montre un navire-hôpital à deux cheminées et portant une croix rouge. D’après les catalogues depuis au moins les années 1970, il s’agirait de l’Asturia. D’après une fiche du magazine Timbres magazine, il existe un paquebot britannique Asturias, torpillé par un sous-marin allemand et échoué en mars 1917, mais qui était doté d’une seule cheminée. Pour l’auteur anonyme de la fiche, le dessin « est bien trop imprécis pour qu’on puisse lui attribuer un autre nom que «navire-hôpital» tout simplement ».
Le timbre bicolore est dessiné par Louis Dumoulin et gravé par Léon Ruffé. Il est imprimé en typographie en feuille de soixante-et-quinze exemplaires. Le timbre est démotisé le 1er avril 1921.

ANNEES 1919 – 1920 :

L’année 1919 marque le reprise de l’activité philatélique avec la fin de la première guerre mondiale. Aucun timbre nouveau est émis il s’agit uniquement de réémission de timbres. Le 1/2 centimes sur un centime du type Blanc surchargé imprimé en deux fois puis en une fois en 1930 est émis en décembre 1919.
Le timbre de 5c + 5c vert montrant deux jeunes orphelins est émis en cette année 1919 mais il sera associé à la première série des orphelins de 1917 par tous les catalogues ainsi que par les négociants et tous les collectionneurs.
En mai 1920 est émis le précurseur « Guynemer » dessiné par Léon Ruffé et gravé par Sureaud. Il est imprimé en typographie sans valeur faciale. Précurseur du timbre pour la poste aérienne réémis en octobre 1920 avec la surcharge pour le Meeting aéronautique de Buc. Yvert & Tellier ne le mentionne pas dans son catalogue et n’est pas non plus référencé par les collectionneurs.
Le 1er juin 1920 est émis le 60 centimes violet et bleu Merson et le 4 juin 1920 le 2 f. orange et vert

ANNEES 1921 – 1922

Le 30 juin 21 est émis un timbre de type semeuse camée le 50 centimes bleu. Dessiné par Louis-Oscar Roty et gravé par Louis-Eugène Mouchon, (retouché par Jean-Baptiste Lhomme), il est imprimé en typographie. Le 15 juillet 1921 est émis 3 autres  semeuses fond plein et inscriptions grasses : Le 5 centimes couleur orange, le 30 centimes rouge le 31 janvier 1922 et le 10 centimes vert en février 1922. Le catalogue Yvert & Tellier référence ces semeuses dans un ordre différent : N°: 161 – 158 -160 – 159 (ne suivant pas l’historique des émissions).

Au profit des orphelins de la guerre (2° série) de 1922

Emis le 1er septembre 1922 d’abord avec les timbres de 1917 (impression en 2 fois, impression fine), ensuite avec un 2eme tirage (sauf le 15c. gris-vert) (impression en 1 fois, impression lourde. Le catalogue Yvert & Tellier référence les 8 timbres surchargés par leur valeur faciale du N°: 162 au N°: 169.

2° Série des orphelins de la guerre : Y & T N°: 162 – 163 – 164 – 165 – 166 – 167 – 168 – 169. (Collection personnelle)

Plan du site